Presse

Wintermitts est un groupe créatif de Vancouver au Canada. Ils ont emprunté leur nom à une de leur chanson préférée de Julie Doiron, et leurs influences sont multiples et variées. Un brin hyperactifs, ils aiment mélanger les genres, s’amuser et si possible, faire réfléchir. Faisant partie des musiciens les trop plus meilleurs de Vancouver, ils ne cesseront de faire des chansons dans deux langues ou plus sans jamais suivre les règles tant qu’ils n’auront pas atteint le summum de la génialitude.

Les Wintermitts sont Aaron Pettigrew, Jonny Healy, Lise Monique Oakley,Shane McMillan, Swann Barrat et Tina Tew une union musicale talentueuse que l’on ne peut s’empêcher d’aimer. Wintermitts écrivent dans les deux langues officielles canadiennes et viennent de sortir un nouvel album, « Océans», qui sonne comme un mélange subtil des influences de chacun des membres, allant de la chanson française à l’accordéon aux chansons plus folk canadien. Cet album a été produit par Kees Dekker, ingénieur du son et producteur de Montréal (TimberTimbre, RahRah, The Acorn). L’enregistrement a eu lieu durant le printemps humide 2011 de Vancouver aux Mushroom Studios et au Studio 4 avec Shawn Penner (MotherMother, Hannah Georgas).

Le groupe se prépare pour une tournée transcanadienne cet été, en partant de Vancouver pour aller jusqu’au Nouveau Brunswick, en passant par les villes les plus importantes du Canada (et d’autres un peu moins importantes, mais tout aussi géniales). Tout recemment Wintermitts ont participé au Vancouver Symphonique, une production Coup de Coeur Francophone et ont pu jouer avec l’orchestre symphonique de UBC. Wintermitts ont aussi participé au 5x5, Coup de Coeur Francophone, Planet Rox et autres spectacles francophiles durant les années. Etant un groupe bilingue, le groupe lancera son nouvel album au Centre Culturel le 23 Mars 2012 pour célébrer leur appartenance au milieu francophone de la Colombie Britannique.

« Une voix mélancolique et légèrement voilée se pose sur un air d’accordéon, aux allures de java, illuminé par le tintement d’une clochette. On se croirait dans un bistro parisien ou dans un bal-musette des bords de Marne ! Que les nostalgiques de sons rétro se réjouissent : c’est à Vancouver que les Wintermitts ont élu domicile et qu’ils composent leurs valses nostalgiques. Et comme ce groupe de musique local – qui monte, qui monte – est bilingue, il signe aussi des chansons de rock bien trempé... aux paroles en anglais, cela va de soi. Un métissage irrésistible ! » -Cécile Lepage, L’express du Pacifique.